Voici les qualités attendues d’un bon infirmier

Les infirmiers ne doivent pas ménager d’effort quand ils sont au chevet des malades. Ces derniers se retrouvent particulièrement fragiles sur le plan physique mental et méritent qu’on leur dorlote. Il y a donc des comportements ou plutôt des engagements à adopter pour exercer le métier. Ce qui conduit à dire qu’être infirmier serait une vocation au lieu d’être simplement prit en tant que système rémunérateur. On vous dira tout sur les qualités de l’infirmière aujourd’hui.

Conserver l’intimité des patients

L’hospitalisation est un stade inattendu de la vie où tout va être dévoilé notamment les vies privées (si elles ont une quelconque liaison avec la pathologie du patient), la nudité. L’infirmier est alors en mesure de comprendre qu’une telle situation notamment l’histoire de sa vie doit rester secret. Parfois au moment où l’infirmier doit prendre la place d’une confidente, il doit se taire à jamais. C’est-à-dire n’en dire ni à ses proches, ni à sa famille quelques soit le souhait de conserver son anonymat. Pour se trouver au chevet d’un accompagnateur ou infirmier professionnel, n’hésitez pas à visiter victoirenursing.be.

Respecter les hiérarchies

Rappelons que l’infirmier agit sous les consignes d’un médecin, d’un chirurgien ou d’un anesthésiste. Un infirmier ne doit pas tenir compte des ordres du patient si celui-ci lui réclame des interventions de traitement alors que le signal est vert. Bien qu’il y ait déjà un planning pour les types de soins à adopter, dans tous les cas, il doit aviser le médecin traitant d’un changement ou d’un apport de nouveau traitement. L’infirmier est alors appelé à être méticuleux dans son organisation. Par ailleurs, le rôle d’infirmier peut sembler parfois exigeant lorsqu’il s’agit de se baigner dans l’intimité des patients, de voir des situations alarmantes et agir sur le fait immédiatement.

Faire preuve d’empathie

Les patients sont déjà assez embrouillés de leur situation c’est pourquoi l’infirmier doit faire preuve de soutien, être à l’écoute et créer un environnement rassurant au patient. Bien que cela semble demander trop d’effort, c’est toutefois le seul engagement qui doit être inné en chacune des personnes souhaitant exercer ce métier. Une fois qu’un infirmier franchit le pas de son lieu de travail, il doit mettre de côté sa vie privée et assurer en exclusivité ses rôles d’accompagnateur. Des mots rassurants, des phrases simples et claires et parfois même un joli sourire, il n’y a pas de meilleur comme médicament. C’est de cette manière qu’il arrivera à tisser un lien et éveiller la motivation du patient pour le conduire vers la guérison.

Soigné en apparence

Si les clichés des romances ou des films attribuent à l’infirmier une image de personne assez belle et soignée, c’est que c’est un des principes fondamentaux. À bien des égards, avant de pouvoir offrir ses soins à d’autres, encore faut-il qu’on en sache faire pour soi-même ? En arrière-plan à cette belle présentation, il y a du sport, une bonne alimentation, quelques repos mérités et une hygiène impeccable. Ce sont toutefois des efforts à hauteur humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *